Comparaison entre les méthodes contraceptives

Dans ce chapitre, tu peux déterminer rapidement quelle méthode contraceptive répond le mieux à tes exigences.

Pilule combinée
Pilule progestative
Anneau vaginal
Injection hormonale
Patch hormonal
Stérilet hormonal
Méthode contraceptive à base de cuivre
Implant hormonal
Préservatif
Méthode de la température
Méthode du calendrier
Pilule combinée
Pilule progestative
Anneau vaginal
Injection hormonale
Patch hormonal
Stérilet hormonal
Méthode contraceptive à base de cuivre
Implant hormonal
Préservatif
Méthode de la température
Méthode du calendrier
Mécanisme d’action
Utilisation
Fiabilité (indice de Pearl lors d’une utilisation parfaite)
Retour de la fertilité
Effets potentiels sur le schéma des règles
Avantages
Inconvénients
Effets secondaires éventuels fréquents
Pilule combinée
Hormonal
Quotidienne
Très élevée (0,2– 0,6)**
Possible immédiatement
Règles peu abondantes, de courte durée et régulières au cours de l’utilisation, règles irrégulières (surtout au début), absence occasionnelle ou totale des règles
Possibilité de repousser les règles#, possibilité d’autres avantages médicaux supplémentaires, tels qu’une utilisation en cas de dysménorrhée
Prise quotidienne, risque de thrombose légèrement accru par rapport à la non-utilisation
Entre autres: maux de tête, douleurs (et sensibilité) au niveau des seins, nervosité, nausées, douleurs abdominales
Pilule progestative
Hormonal
Quotidienne
Très élevée (0,4)**
Possible immédiatement
Règles peu abondantes, de courte durée et régulières au cours de l’utilisation, règles irrégulières (surtout au début), absence occasionnelle ou totale des règles
Utilisation en cas d’intolérance aux oestrogènes
Prise quotidienne
Entre autres: maux de tête, acné, douleurs au niveau des seins, nausées, prise de poids
Anneau vaginal
Hormonal
Mensuelle
Élevée (0,6)**
Possible immédiatement
Règles peu abondantes, de courte durée et régulières au cours de l’utilisation, règles irrégulières (surtout au début), absence occasionnelle ou totale des règles
Pas de perte d’efficacité en cas de vomissements/diarrhées, possibilité de repousser les règles
Possibilité d’expulsion de l’anneau et de sensation de corps étranger, risque de thrombose légèrement accru par rapport à la non-utilisation
Entre autres: acné, prise de poids, dépression, douleurs au niveau du bas-ventre, maux de tête
Injection hormonale
Hormonal
Tous les 3 mois
Très élevée (0,3)**
Après plusieurs semaines à plusieurs mois
Règles irrégulières, absence occasionnelle ou totale des règles
Utilisation en cas d’intolérance aux oestrogènes, pas de perte d’efficacité en cas de vomissements/ diarrhées
Injection en temps voulu par un gynécologue
Entre autres: prise de poids, nervosité, maux de tête, douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen, diminution de la densité minérale osseuse
Patch hormonal
Hormonal
Hebdomadaire
Élevée (0,6)**
Possible immédiatement
Règles irrégulières, absence occasionnelle ou totale des règles
Pas de perte d’efficacité en cas de vomissements/diarrhées, possibilité de repousser les règles
Le patch est visible et peut se décoller, risque de thrombose légèrement accru par rapport à la non-utilisation
Entre autres: réactions au site d’application, troubles mammaires (y compris gonflement et douleurs au niveau des seins), nausées, maux de tête, acné
Stérilet hormonal
Hormonal
Tous les 3 ou 5 ans
Très élevée (0,16 – 0,33)
Possible immédiatement
Règles irrégulières (surtout au début), règles peu abondantes au cours de l’utilisation, absence occasionnelle ou totale des règles
Contraception à long terme, utilisation en cas d’intolérance aux oestrogènes, agit directement «sur le terrain» au niveau local, pas de perte d’efficacité en cas de vomissements/ diarrhées
Doit être mis en place par un gynécologue
Entre autres: acné, maux de tête, infection vaginale, kystes ovariens, douleurs abdominales/douleurs dans le bas-ventre
Méthode contraceptive à base de cuivre
Mécanique/chimique
Tous les 3 à 5 ans, max. 10 ans
Très élevée (0,1– 0,6)
Possible immédiatement
Règles irrégulières (surtout au début), règles plus abondantes au cours de l’utilisation, augmentation des règles douloureuses
Contraception à long terme, sans hormones, agit directement «sur le terrain» au niveau local, pas de perte d’efficacité en cas de vomissements/ diarrhées
Doit être mise en place par un gynécologue
Entre autres: douleurs dans le bas-ventre/douleurs lombaires, anémie, grossesse extra-utérine, inflammations pelviennes
Implant hormonal
Hormonal
Tous les 3 ans
Très élevée (0,3)
Possible immédiatement
Règles irrégulières, absence occasionnelle ou totale des règles
Contraception à long terme, utilisation en cas d’intolérance aux oestrogènes, pas de perte d’efficacité en cas de vomissements/ diarrhées
Doit être mis en place par un gynécologue, nécessite une petite intervention chirurgicale
Entre autres: acné, maux de tête, prise de poids, sensibilité et douleurs au niveau des seins, infection vaginale
Préservatif
Mécanique
En cas de besoin
Moyenne (2–5)**
Possible immédiatement
Aucun
Protège contre les maladies vénériennes (transmises sexuellement), utilisation uniquement en cas de besoin, sans hormones
Il faut se préparer juste avant le rapport sexuel, ce qui peut avoir un impact négatif sur l’expérience sexuelle vécue
Réaction allergique
Méthode de la température
Naturel
Quotidienne
Moyenne (3)**
Possible immédiatement
Aucun
Sans hormones
Exige de la discipline, un contrôle de la température corporelle et des sécrétions vaginales tous les matins
Aucun
Méthode du calendrier
Naturel
Mensuelle
Incertaine (9)**
Possible immédiatement
Aucun
Sans hormones
Ne peut être utilisée qu’en cas de cycle menstruel régulier, nécessite une documentation préalable rigoureuse (délai préliminaire), d’autres méthodes contraceptives sont requises pendant les jours fer
Aucun